La firme canadienne Sherritt met un point d’honneur au concept de la protection de l’environnement.

L’utilisation des véhicules électriques n’est pas encore une pratique au sein des entreprises malgaches. Ambatovy vient de donner le bon exemple en mettant en service au sein de son usine à Toamasina, deux bus électriques de 24 places, 8 véhicules à 8 places utilisés comme taxis et 29 autres voiturettes électriques. Une manière pour la firme canadienne qui opère sur Ambatovy de démontrer qu’elle se  met constamment au respect de son engagement pour la protection de l’environnement à Madagascar.  En tout cas, cette initiative d’Ambatovy entre en ligne droite des bonnes pratiques mises en œuvre dans diverses domaines par l’opérateur canadien Sherritt International Corporation qui considère la protection de l’environnement comme une priorité absolue. La preuve, les activités de cette firme canadienne  sont toutes mises en conformité avec les  normes environnementales internationales.

Bonnes pratiques. Pour ne citer, entre autres que les Normes de Performance de la Société Financière Internationale du groupe de la Banque mondiale. Cette initiative d’Ambatovy rend réelle à Madagascar, les bonnes pratiques canadiennes reconnues de par le monde et qui ont déjà fait leurs preuves autant dans la gouvernance du pays qu’au sein des entreprises. Ces véhicules ont l’avantage du zéro émission nocive, contrairement aux véhicules aux voitures à carburants qui sont pollueuses. Par ailleurs, les véhicules électriques ont un autre avantage en termes de coûts, puisque leur utilisation permet à l’usine d’Ambatovy de faire des économies en  carburants. En effet, ces véhicules fonctionnent avec l’électricité autoproduite par l’usine. La haute technologie de propulsion électrique au service de l’environnement, en somme. Et les efforts ne vont pas en rester là, puisque l’on apprend que  le parc  de véhicules électriques d’Ambatovy sera  renforcé par l’arrivée de deux autres bus et 4 pick-up. Un exemple à suivre pour les autres entreprises soucieuses de la protection de l’environnement.

R.Edmond.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.