R.Miarni (Stagiaire)

Interdiction de sortir pieds nus, de vendre, de circuler en moto,… et bien d’autres encore lors de la semaine de la francophonie, nombreuses sont les rumeurs qui continuent à courir. Certainement, les sources croient pouvoir perturber le déroulement du sommet à Madagascar en essayant de propager des idées infondées chez tout un chacun. Heureusement, les habitants de la ville ne succombent pas facilement à ces genres de ragots qui, même ayant été bien organisés, n’ont pas réussi à détourner les citoyens de leurs habitudes.
D’une part, des vendeurs dans des quincailleries, gargotes, magasin de meuble, magasin de produits cosmétiques, électroniques,… de plusieurs marchés comme Analakely, Andravoahangy, Isotry, Mahamasina ont affirmé leur doute sur l’arrêt ou non de leurs activités durant cette semaine à cause de ces rumeurs qui circulent à grandes vitesse, mais ils continuent quand même à travailler parce qu’ils ont besoin de gagner leur vie.
D’autre part, certains habitants des communes rurales comme Ankadinondry Sakay craignent fortement pour ce sommet parce qu’on leur a véhiculé des idées traumatisantes leur concernant. Actuellement, cette commune est vide et calme car les élèves ne vont pas à l’école et les adultes ne travaillent pas… personne n’ose sortir car c’est ce que les rumeurs les ont conseillé.
Il est visible à travers les cas comme celui-ci que les rumeurs ne font que traumatiser les citoyens et les empêchent d’exercer en toute quiétude leurs activités et pourtant, certaines personnalités ne cessent d’en faire circuler sans penser aux conséquences chez le peuple.
Quoi qu’il en soit, la tranquillité du peuple malgache ne doit pas être mise en jeux pour des fins politiques comme les rumeurs ne doivent pas servir d’appâts pour détourner les citoyens de leurs habitudes à cause de divergences idéologiques.
En tout cas, comme le Premier ministre l’a déjà confirmé la semaine dernière, il n’y a aucune décision qui nous impose de changer nos habitudes durant cette semaine et les dires du Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina selon laquelle « on va recevoir ce sommet avec ce qu’on a et ce qu’on est » sera maintenue jusqu’au terme de l’événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.